user_mobilelogo

Connexion

Merci de vous connecter
afin d'accéder à votre compte

Votre panier

Votre panier est vide

S'abonner à Triton Infos

S'abonner

Avantages, offres et nouveautés
en avant-première

paypalFranco de port à partir de 50€

Filtre sur le titre 

HARU kara

HARU kara

  • Description

    TRIHORT 572

    Sortie magasins 24 mars 2020

    Le printemps est tellement doux et savoureux, [car ilsuccède à] l’hiver aux teintes d’argent et de cristal. Les œuvres de ce programme sont liées à la nature, qui elle-même vit et évolue au rythme des saisons, et deviennent les étapes d’un voyage qui nous ramène finalement au point de départ, à nous-mêmes, mais transformés.


    Plus d'infos...

Produit

Nom Coût Sélectionner
HARU kara 15.00 €

Extrait des pistes

En cours de lecture:
4 Tracks Total
Nom Extraits
01 Piste - Serge Prokofiev
02 Piste-04-Beethoven
08 Piste - Laurent Houque
13 Piste -Ede Poldini

Si l’illustration d’une saison dans les œuvres de Beethoven ou Prokofiev peut sembler évidente, les autres œuvres enregistrées ici nous ont également inspiré des liens avec des aspects de chaque saison. Dans Diptychon, on est emmené dans une aventure au milieu d’une mystérieuse nuit d’été dans les contrées nordiques, ou bien cette deuxième sonate de Fauré, qui nous plonge dans une forêt à l’automne, peint les couleurs des feuilles qui changent et le ravissement de perdre ses repères pour retrouver la sérénité. Le cycle des saisons nous emporte dans sa roue ; de l’enfance à l’enfance, de la fée hiver à la Poupée valsante, c’est du cycle de la vie dont nous parle ce récital, d’arbre en arbre, de l’enfant que nous étions à l’enfant que nous avons, printemps d’une nouvelle vie porteuse d’espoirs et de surprises. H - K ...Et c’et ainsi qu’en février Ils mettent au monde leur 2nde fille et leur 1er CD !

Misa Kakumoto est japonaise, née en Californie, ayant fait ses études en Angleterre puis en Belgique, Lui est né à Dunkerque, a fait ses études dans le Nord, puis à Paris et au Conservatoire de Mons également. Laurent Houque joue sur un violon de Pietro Giacomo Rogeri, fait à Brescia en 1715.

Related Items