frendeitptrues
user_mobilelogo

Connexion

Merci de vous connecter
afin d'accéder à votre compte

paypalFranco de port à partir de 50€

Votre panier

Votre panier est vide

S'abonner à Triton Infos

S'abonner

Avantages, offres et nouveautés
en avant-première

Filtre sur le titre 

Collectici Intim - Œuvres pour guitare et flûte

Collectici Intim - Œuvres pour guitare et flûte

  • Description

    TRI331173 - 77’11

    Laurine Phélut (guitare) avec la participation d'Aldo Baerten (flûte).

    Voici réunis ici deux artistes exceptionnels (dont vous trouverez les CV dans la rubrique "interprètes") gage de qualité de ce CD.


    Plus d'infos...

Produit

Nom Coût Sélectionner
Collectici Intim - Œuvres pour guitare et flûte 15.00 €

Extrait des pistes

En cours de lecture:
3 Tracks Total
Nom Genre Extraits
01 Collectici Intim - I. La Joia Cabinet de curiosités
04 Recuerdos de la Alhambra Cabinet de curiosités
22 Sonate, BWV 1031 - II. Siciliana Cabinet de curiosités

 

Ce titre, [Collectici intim] choisi par Laurine Phélut pour son premier disque, est bien plus qu’un hommage à Vicente Asencio. C’est aussi un manifeste à ses idéaux artistiques, une façon de penser la musique, de la ressentir et de l’interpréter. L’école de guitare dont elle est issue, celle de Francisco Tàrrega et d’Emilio Pujol, que son maître Alberto Ponce lui a révélée et enseignée, a toujours privilégié l’exigence et l’intégrité au service de la musique. Technique, bien sûr, mais également esthétique. La recherche d’une sonorité authentique, non comme une fin en soi, mais comme l’ultime étape de la plus haute réalisation artistique, indissociable de l’interprétation, en est l’un des fondements. La profondeur des sentiments, l’expression musicale pure, fût-elle pudique, voir intimiste, toujours dirigées vers un aboutissement sonore cohérent et fluide, plutôt que vers l’exubérance systématique et les effets guitaristiques en tous genres, purs artifices, toujours faciles, souvent abusifs et bruyants, mais si propres à notre époque… Voilà brièvement énoncé cet art de faire, et de vivre la musique. Un vieux proverbe espagnol ne dit-il pas qu’il est préférable d’être "une tête de souris qu’une queue de lion" ?

Carlos Marin, directeur artistique de cet album

Related Items